Discours de Gaël aux vœux du Maire de Biarritz mardi 15 janvier 2019 18h - Rotonde du Bellevue 


Merci Monsieur le Maire de me faire l'honneur de ce temps de parole pour présenter les vœux au nom de la Compagnie du Versant 

Ces vœux sont très particuliers, on a fêté voici quelques semaines nos 40 ans !

Peu de compagnies ont tenu 40 ans, je veux dire en restant vivantes.

Et durant ces 40 ans, on a tout surmonté.

Quand je dis « on » je veux parler de cette équipe admirable d’aventuriers qui m’ont accompagné depuis le début et qui s’est enrichie peu à peu. Aujourd’hui encore le Versant défend 18 emplois permanents professionnels. Je veux leur rendre hommage mais c’est très difficile je ne peux pas tous les citer. Si je devais en retenir un seul ce serait une, c’est Françoise Dorgambide aujourd’hui un peu fatiguée mais qui a mené tous les combats depuis l’origine.

On a tout surmonté ! Je voudrais citer juste quelques attaques parmi les plus amusantes. Dernièrement on nous a reproché d’être toujours dans les îles et de négliger Biarritz, un seul élément de réponse : nous avons 500 élèves de théâtre à Biarritz dont la filière théâtre avec le Conservatoire Maurice Ravel, Ecole du Braou, Collège Rostand, filière unique en Nouvelle Aquitaine et rare à l’échelon National.

Mais vous savez il n’y a pas si longtemps on nous avait aussi reproché de trop travailler avec Bayonne ou Anglet !

Bien sûr qu’on travaille avec Bayonne où nous avons, entre autres, le plus ancien atelier théâtre de la Côte Basque à la MJC Polo Beyris et bien sûr que nul n’ignore notre attachement à la Ville d’Anglet où nous réalisons de beaux projets et où nous avons une histoire ancienne avec la Grange Aux Vagues.

La réalité c’est qu’entre la Ville de Biarritz et le Théâtre du Versant c’est une histoire d’amour de 40 ans.

Et pourquoi s’est bien passée cette cérémonie des 40 ans ? Parce qu’il y a un avenir, et pour qu’il y ait un avenir il faut deux choses : de la jeunesse et des projets.

La jeunesse c’est plusieurs jeunes artistes très motivés qui sont arrivés depuis peu dans la Compagnie, ils s’appellent Fleur, Marie, Nina, P’tit Louis, ils sont remarquables. Demain ils seront le Versant.

Les projets, il y en a deux au moins à mettre en valeur dans le cadre de ce qui arrive pour la Compagnie : la reconnaissance par l’Etat et par nos partenaires du travail effectué depuis 20 ans dans le cadre de la Francophonie

-          Le 9ème Colloque International de Biarritz et de la Francophonie, novembre 2019 qui va prendre une nouvelle dimension sur le thème « Culture et désastres écologiques ».

 

-          Notre nouvelle coproduction internationale de Arezki Mellal « Silence » partenariat Mali, Algérie, Québec, France.

Permettez-moi avant de conclure un vœu particulier pour le G7. J’aimerais que le monde ne voit pas Biarritz uniquement comme une vue merveilleuse sur la mer à partir de terrasses d’hôtels de luxe, à Biarritz il y a des artistes qui travaillent et qui pensent le monde pour demain.

Enfin, en ces temps très difficiles, je fais le vœu que dans la redistribution des cartes qui va nécessairement avoir lieu, la Culture ne soit pas oubliée. Monsieur le Maire parlait de cette réflexion d’un professeur de Science Po sur la transformation de la notion de peuple et que maintenant le débat serait entre la multitude et la démocratie. Je ne sais pas vous, mais moi ça me fais peur. Mon vœu c’est que la Culture soit présente, elle seule répond à l’essentiel. Elle seule apporte l’essentiel « avoir faim d’une raison de vivre ».

 

 

 


Réseaux Sociaux Et Blog

Notre Page Facebook
Notre Page Facebook
Notre Page Instagram
Notre Page Instagram
Notre Page Twitter
Notre Page Twitter
Blog De La Compagnie
Blog De La Compagnie